Parution : Septembre 2011
Collection: Démiurges
Français
ISBN : 978-2-915936-13-1
Format : 21x26 cm, 136 pages
Couverture rigide avec jaquette
75 illustrations en couleur

Participation aux frais d'envoi : 3€.

Envoi partout dans le monde.

Prix : 30 €

retour

Jean Anguera
Sculpteur de l’impalpable

par Salah Stétié

La sculpture est, parmi les arts plastiques, le plus paradoxal qui soit.

Il consiste, d'une manière inattendue et comme inespérée, à faire du plein avec du vide et du vide avec du plein. Apparier le vide avec le plein, c'est tout à la fois dégager du non-être originel le signe de la forme et c'est maintenir ce signe dans une manière de tremblement que semble entretenir avec lui son surgissement du néant toujours prêt à le reprendre, à le restituer à l'abîme. Toute sculpture pour le temps qu'elle est là, fulgurant d'une présence négative à nos yeux saisis d'une incrédulité métaphysique, pose, par le fait même qu'elle est palpitation d'existence, la question, immédiate et simultanée, de sa disparition. Elle est parce qu'elle n'est pas et c'est précisément de n'être pas qui, philosophiquement, la comble d'être. Et c'est pourquoi, même quand il lui arrive d'être figurative, même quand elle joue avec le soleil et l'ombre (qui sont, énigmatiquement, des modes d'équivalence avec le plein et le vide), la sculpture, dans son immobilité habituelle, est le plus vivant des arts, tout de modulations et, dans son hiératisme, le plus souple et le plus changeant d'entre eux, à la manière d'une quête de sens toujours exaspérée, toujours fuyante.

Feuilleter le livre